Aller au contenu
Accueil » La crise des deux ans ou « terrible two »

La crise des deux ans ou « terrible two »

La fameuse crise des deux ans ! Quel parent n’a pas vécu ce terrible two qui transforme notre petit ange en monstre de colère ? Entre 18 et 24 mois, votre bébé passe au stade de petit enfant et commence à s’affirmer. Une période d’opposition constructive pour le tout-petit mais épuisante pour les jeunes parents.

Le cap des deux ans, Chouquette est en plein dedans. Elle fête dans quelques jours son deuxième anniversaire, mais cette période compliquée a commencé depuis déjà plusieurs semaines, sinon plusieurs mois. Qu’est-ce que ce « terrible two » qui porte si bien son nom ? C’est une période qui débute vers 18-24 mois au cours de laquelle bébé s’affirme. Cris, pleurs, opposition, votre enfant devient brutalement un monstre brailleur, bébé dit non à tout.

Refus systématiques et communication colérique constitueront votre quotidien pendant quelques mois. De plus, votre bébé a bien du mal à gérer ses émotions. Elles l’envahissent au point qu’il va avoir des comportements excessifs. Souvent, il s’énerve tellement qu’il ne sait même plus pourquoi. La gestion de la frustration est tout aussi difficile et le petit enfant vit mal le refus parental.

Si cette période a de quoi déstabiliser les parents, elle est tout à fait normale et saine. Vers 2 ans, bébé comprend le « je » et assimile qu’il est un individu distinct de ses parents. Une découverte bouleversante ! Il teste alors sa nouvelle indépendance en faisant des choix par lui-même et donc en s’opposant à nous, parents, son cadre de référence. Cela passe par le « non », mais aussi par des cris et des pleurs. En plein apprentissage du langage, difficile pour votre tout-petit de se faire comprendre.

Ainsi, Chouquette s’énerve quand on ne comprend pas ce qu’elle demande. Crie si on accède pas à sa requête. Pleure et se débat pour aller au bain ou quand on coupe les dessins animés. Elle a du mal à gérer la frustration et à faire des compromis. C’est une période difficile pour nous car le quotidien est semé d’embûches. Qu’il semble loin le temps où elle gazouillait gentiment dans sa nacelle ! Bon, elle pleurait aussi pendant des heures à causes des coliques, ça casse un peu la nostalgie d’un coup…

De quelle manière gérer le cap des deux ans ? Comment réagir quand notre enfant hurle et se roule par terre ? Il va sans dire que s’énerver ne sert pas à grand-chose. Mais nous sommes des êtres humains alors dans un moment de fatigue, vous crierez forcément vous aussi. Vous regarderez soudain votre petit bout comme s’il était possédé par un monstre qui veut vous réduire en esclavage. Vous contemplerez le yaourt disséminé tout autour de sa chaise haute avec l’envie de vous enfuir très loin. C’est normal, on passe tous par là.

Vous allez tout de même devoir prendre votre mal en patience durant la crise des 2 ans. Aidez votre enfant dans sa volonté d’autonomie, laissez-le accomplir certaines tâches en l’encourageant et en le valorisant. Ne le critiquez pas, surtout devant lui. En revanche, sur certains points, posez des limites fermes. En cas de crise de colère, il vaut mieux rester dans le dialogue et le calme.

Nos astuces pour gérer le terrible two de Chouquette

  • Le choix : tu préfères manger ceci ou cela à midi ? Tu veux jouer au Colorino ou avec tes voitures ? Tu aimes mieux cette jupe ou ce pantalon ? La laisser choisir valorise son désir d’indépendance.
  • La féliciter pour certains comportements. Chouquette a enfin accepté de manger ses petits pois ? Bravo, bravo ! Elle a droit à des tonnerres d’encouragements, au point qu’elle s’applaudit toute seule maintenant.
  • La diversion. Quand on coupe les dessins animés, ça crise forcément. Alors on détourne son attention avec un verre d’eau, un jeu, le chat, quelque chose d’amusant.
  • Se relayer. Avec le papa, on se relaie souvent. Cela permet à chacun de s’isoler et de se calmer en cas d’énervement.
  • Poser des limites. C’est peut-être ce que j’ai le plus de mal à faire. Sauf sur sa sécurité où je suis intransigeante.
  • La laisser faire. Chouquette nous aide à débarrasser la table, elle veut se déshabiller toute seule ou installer son coin lecture de telle manière. Et c’est très bien comme ça ! Quitte à repasser derrière discrètement.
  • Lui expliquer. Je parle beaucoup avec Chouquette. Je lui explique pourquoi je ne veux pas ceci et pourquoi il faut faire cela. Parler avec son enfant, c’est vraiment important.
  • Des câlins. Après une crise de pleurs, Chouquette a besoin de réconfort. Les bras de maman sont là pour la consoler.

La crise des 2 ans est une étape clé dans le développement de votre tout-petit. Elle mettra votre patience à rude épreuve ! Ce n’est pas pour rien si on l’appelle aussi la « petite adolescence« . Alors soufflez, rappelez-vous que tous les enfants en passent par là et que votre petit ne fait pas cela contre vous. Courage, nous en verrons le bout !


crise des deux ans pin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.