Aller au contenu
Accueil » Bébé : conduite à tenir en cas de coup de chaleur

Bébé : conduite à tenir en cas de coup de chaleur

Un coup de chaleur, c’est vite arrivé en été, surtout pour bébé qui peine encore à réguler sa température corporelle. Cette mésaventure est arrivée à Chouquette au printemps dernier, et je peux vous dire que, depuis on est vigilants !

Chapeau vissé sur la tête, Chouquette joue en plein soleil. Nous, on relâche la pression en famille, il fait beau, ce n’est pas la canicule non plus, on ne fait pas attention. Sur le chemin du retour, Chouquette est à moitié endormie, rien d’anormal. Mais à la maison, c’est le drame…

Les symptômes du coup de chaud

Chouquette est très, très grognon au réveil. Elle pleure, crie, ne s’arrête pas. Je sens que quelque chose ne va pas. Et pour cause, ma petite fille est brûlante des pieds à la tête ! Voici une liste des symptômes classiques des coups de chaleur chez les nourrissons :

  • Fièvre, température élevée (Chouquette avait 39°C !)
  • Peau rouge et, surtout, sèche. En somme, la peau est brûlante mais sans transpiration, sans sueur
  • Trouble du comportement : bébé groggy ou au contraire très irritable
  • Déshydratation : cernes sous les yeux, peau qui manque d’élasticité
  • Nausées, vomissements, maux de tête

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Voilà ce que vous devez faire impérativement :

  • Placer bébé dans un lieu frais et ventilé, volets fermés s’il fait encore chaud, ventilateur si possible
  • Lui donner à boire, l’hydrater. La déshydratation est le risque principal du coup de chaleur. Alors de l’eau fraîche, de l’eau, encore de l’eau. Même s’il ne semble pas avoir soif, bébé doit boire à tout prix ! Pas d’eau trop froide. En cas de déshydratation déjà avancée, des solutions de réhydratation orale peuvent être indiquées.
  • Le déshabiller entièrement
  • Prendre sa température. Avec un thermomètre électronique, par voie rectale pour être sûre du résultat. Vérifiez régulièrement que la température rectale baisse au cours des heures suivantes.
  • L’envelopper de linges mouillés et frais, pour le refroidir
  • Lui donner du paracétamol (Doliprane), en sirop pour agir plus vite, double dose
  • Lui donner un bain tiède. Il faut à tout prix rafraîchir bébé, faire baisser sa température.
  • Appeler le SAMU et/ou aller aux urgences, si la température interne ne baisse pas malgré toutes les mesures prises, ou en cas d’élévation de la température du corps, trouble de la conscience, vomissements, comportement très inquiétant. Inutile de composer le 15 trop vite (je l’ai fait et j’ai perdu un quart d’heure pour rien).

Ce qu’il ne faut pas faire

Lui donner une douche ou un bain trop froid : vous risquez de provoquer un choc thermique, ce qui est dangereux, et risque d’engendrer des convulsions. Donc tiède le bain, pas froid !

Appliquer de la glace : pour le même risque de refroidissement trop brutal.

Le laisser tel quel : le coup de chaleur est une urgence ! Hyperthermie et déshydratation peuvent mettre en jeu le pronostic vital de bébé. Alors on lâche les affaires à ranger et le repas à préparer (clin d’œil à papa Nounours qui n’avait pas bien compris l’urgence du truc au début).

Pour tout savoir sur les précautions à prendre pour éviter le coup de chaleur de bébé, je vous renvoie vers cet article que je trouve très complet. J’ajoute que depuis la mésaventure de Chouquette, j’ai ajouté à son dressing plusieurs tee-shirts, maillots et chapeaux anti-UV en cas de forte chaleur. On n’est jamais trop prudents !


Besoin d’infos rapides sur les gestes à avoir en cas de coup de chaud ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.