Aller au contenu
Accueil » Prendre la température de bébé : mythe et réalité

Prendre la température de bébé : mythe et réalité

Prendre la température de bébé, ce n’est pas si facile. Ou alors je suis particulièrement nulle, au choix ! Déjà que je ne suis pas douée avec un mouche-bébé, voilà que les thermomètres me mènent aussi la vie dure…

Dans le mythe, on met gentiment bébé sur le dos, on remonte ses genoux délicatement, on introduit doucement le thermomètre et on attend en souriant le bip sonore. Bien sûr, on a pensé à nettoyer le thermomètre avant et après, et bébé est un ange de sagesse pendant tout ce temps-là.

Même sérénité quand on le prend sous le bras, dans la bouche, au front ou à l’oreille. Le monde de bébé, c’est la douceur même, tout le monde sourit et les thermomètres fonctionnent parfaitement. Mouais. C’est peut-être moi qui ne suis pas faite pour ce monde-là. En même temps, vu le nombre d’articles qui existent sur le sujet, je ne dois pas être seule à peiner…

Après deux thermomètres frontaux achetés pour rien, il a fallu que je me rende à l’évidence : c’est de la m… Non, sans blague, tu paies le machin 40 ou 50 euros, Chouquette est brûlante de haut en bas et lui t’indique, tranquille, qu’elle a 36,2°C. Tu fais le test sur toi, puis sur Nounours : 36,2°C. Tout le monde. Pas un dixième d’écart. Ben pardi ! Vérification faite avec la bonne vieille méthode (thermomètre, vaseline, et hop ! on bouge plus), Chouquette avait 39,1°C. Voili voilou. Bien sûr, ce n’est pas arrivé qu’une fois. En fait, je ne suis pas sûre que ce type de thermomètre m’ait donné une seule fois la bonne température…

Pour l’auriculaire, c’est un peu mieux, on se rapproche de la température réelle. Ce n’est tout de même pas très fiable, et si je dois vérifier à chaque fois, ça ne vaut pas le coup. De toute façon, Chouquette a résolu la question en cassant définitivement l’auriculaire à force de jouer avec. Je devrais lui décompter de son futur argent de poche, tiens !

Reste le thermomètre électronique classique. Chacun sa méthode, mais le plus fiable, c’est de le prendre par voie rectale. Vaseline, et hop ! vous connaissez la chanson. Toutefois, planter un thermomètre entre les fesses d’un tout petit bébé, il faut de la pratique. Déjà, bébé gigote assez vite. Et surtout, il ne faut pas le blesser. Or, il suffit qu’on plante le thermomètre trop loin ou en le positionnant mal pour occasionner des plaies internes. Bobo !

Laissez tomber, votre enfant n’est pas un monstre, mais le bébé bien tranquille qui se laisse gentiment faire, c’est un mythe. Ou du moins, c’est rare. Chouquette n’aime pas, et on la comprend, qu’on lui plante un machin électronique dans le derrière. Alors elle crie, elle bouge, elle bat des pieds, des mains, veut se retourner. C’est un animal sauvage qu’il faut maîtriser. Qui plus est, cela peut déclencher un réflexe de défécation. Et voilà, le joli machin fumant sur la table à langer, bébé qui s’en met partout à force de bouger, le thermomètre à nettoyer et la maman qui craque !

Quant aux frontaux, Chouquette veut juste jouer avec, donc elle essaie de les attraper. Et par réflexe, elle tourne la tête. Pratique, n’est-ce pas ?


En soutien à toutes les mamans qui détestent les thermomètres, partagez sur Pinterest !

température de bébé pin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.