Aller au contenu
Accueil » Comment bien porter son bébé à la naissance ?

Comment bien porter son bébé à la naissance ?

Les premiers mois, porter son bébé nouveau-né peut être impressionnant pour la maman ou le papa. Surtout s’il s’agit de votre premier enfant ! Autour de vous, on s’étonne : comment ? C’est si naturel de tenir un bébé, s’exclame-t-on. Ne vous angoissez pas et envoyez se faire langer ailleurs les mauvaises langues. Car porter un nourrisson demande quelques jours, semaines voire mois pour le faire en confiance.

Combien de fois m’a-t-on dit (sur un ton légèrement méprisant) : « une mère sait naturellement comment porter son bébé« . Eh bien c’est faux, les amis ! Tenir un nouveau-né de 3 kg, puis porter un enfant, cela s’apprend. A la naissance, un bébé est très fragile. Il manque de tonus et doit être bien soutenu. De plus, sa tête est fragile. Elle pèse lourd et les vertèbres cervicales (axis et atlas) sont encore en développement. Il en est de même pour sa colonne vertébrale. Par conséquent, il faut veiller à toujours tenir la nuque de bébé.

Coucher un nourrisson correctement, lui donner le biberon, l’habiller : un savoir-faire à acquérir. C’est la même chose pour le portage. Vous êtes une jeune maman fatiguée par l’accouchement et paniquée à l’idée de faire tomber votre bébé ou de le tenir mal. Je me souviens encore de cette peur qui ne m’a pas quittée, jusqu’à ce que Chouquette soit en âge de tenir sa tête et d’avoir un tonus musculaire suffisant.

Porter un bébé demande de l’entraînement, mais surtout il faut bien connaître les positions adaptées. Pour bébé, être porté est un moment privilégié avec l’adulte, notamment en peau à peau. De 0 à 3 ans, vous avez principalement quatre manières de porter un nourrisson en respectant sa physiologie : sur l’épaule, sur le ventre, sur le dos ou tourné vers l’extérieur.

Les positions les plus classiques pour porter votre bébé

Le portage bébé sur le dos. C’est la position la plus classique, celle que vous utilisez pour donner le biberon ou allaiter. Votre bas est positionné le long de son dos, tandis que sa tête repose dans votre coude. De votre main, vous maintenez bébé. Et vous avez un bras libre pour donner le biberon, câliner votre nourrisson… ou éloigner le chat qui veut lui lécher la figure ! (Oui, c’est du vécu).

Le portage sur l’épaule. La tête de bébé est posée près de votre épaule (pas trop basse, la tête, attention), sa poitrine tout contre vous. D’une main, vous protégez sa nuque, de l’autre vous soutenez ses fesses. C’est une position de portage confortable et apaisante pour votre bébé, qui peut se blottir contre ses parents mais aussi regarder autour de lui. Position parfaite aussi pour régurgiter sur maman, alors prévoyez un lange !

D’autres positions apaisantes pour tenir un nourrisson

Le portage sur le ventre. Cette position est idéale pour calmer bébé quand il a des difficultés à faire son rot ou lors des éprouvantes coliques du nourrisson. Je l’ai beaucoup utilisée, d’autant qu’un RGO interne associé à des malaises a longtemps été suspecté chez ma Chouquette. Pour tenir bébé de cette manière, placez votre avant-bras sur son ventre. Votre main doit tenir l’entrejambe. En plus de soulager bébé de ses troubles digestifs, c’est une position confortable pour la maman et qui laisse une main libre.

Le portage vers l’extérieur. Bébé a le dos calé contre votre ventre, sa nuque est posée sur votre poitrine. Il peut observer son environnement. Les jambes repliées, il se tient en position fœtale, ce qui le rassure. Un portage physiologique de détente mais aussi propice à développer sa curiosité.

Il est normal d’avoir des difficultés à porter son bébé après une césarienne. Votre corps a subi une opération et a besoin de temps pour s’en remettre. Pour ne pas solliciter vos muscles, tenez bébé bien haut, sur l’épaule. Et surtout, n’hésitez pas à vous asseoir quand vous l’avez dans les bras. Ménagez-vous, c’est important pour votre convalescence et pour la sécurité de votre nouveau-né.

Césarisée, je ne pouvais pas me promener longtemps avec bébé à bras. Je m’asseyais donc beaucoup, car j’avais une peur bleue, comme toutes les mamans avec leur enfant, de faire tomber ma fille. Est-ce que cela a joué ? Chouquette n’a jamais beaucoup réclamé les bras.

Le portage en écharpe est apprécié de nombreux parents. On peut recourir à une écharpe porte bébé à tout âge de bébé, et la nouer selon de nombreuses techniques. C’est super, mais je ne pourrai pas vous en parler davantage. En effet, je n’ai jamais testé ! Les écharpes de portage m’ont toujours semblé un truc affreusement compliqué. Aussi, je préfère vous renvoyer vers ce site bien conçu sur les nouages. Pour les mamans adeptes de l’écharpe de portage, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Quid du porte-bébé ventral ou kangourou ? Pratique pour avoir les mains libres, il convient de le choisir avec soin. Le porte bébé physiologique doit être adapté à un nouveau-né… et à vous, s’il est ergonomique (c’est mieux). Le but ? Soulager vos bras, muscles dorsaux, hanches sollicités par le poids du bébé. De plus, il permet de porter votre tout-petit tout en continuant vos activités. Attention toutefois à ce que votre nourrisson ne soit pas tassé dedans, et que sa nuque soit bien soutenue. Et ne l’utilisez pas en dorsal les premiers mois, bébé n’est pas encore prêt.

Un peu plus rassurée à la perspective de porter bébé dans vos bras ? Allez, pas de panique, ce n’est pas si compliqué que cela. Un dernier conseil : n’hésitez pas à demander conseil aux sages-femmes lors de votre séjour à la maternité. Elles vous aideront à tenir votre nouveau-né en toute sécurité et à prendre confiance en vous !

porter bébé pin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.